Burkina Faso : Après l’insurrection populaire d’octobre 2014, une page est-elle vraiment tournée ?

Mardi 20 janvier 2015 par MTMSI | 0 Commentaires

28 janvier 2015
19h-22h
Salon du Belvédère  -Le Corum – Montpellier

19h –  Entrée libre – Buffet, bar, vente de livres

20h – Débat

Burkina Faso
Après l’insurrection populaire d’octobre 2014, une page est-elle vraiment tournée ?

avec

Bruno Jaffré , journaliste, historien et biographe de T.Sankara

Irénée Domboué, burkinabé, enseignant à Montpellier

et le témoignage de Kevin, du balai citoyen

 

Thomas Sankara a été Président du Burkina Faso de 1983 à 1987.

Le 15 octobre 1987  il était assassiné…

Les  30-31 octobre 2014, une insurrection populaire, avec une participation active de la jeunesse, a balayé le dictateur en place depuis  27 ans.

Quelles perspectives aujourd’hui ?

Un exemple pour l’Afrique ?

Organisé par le Comité Thomas Sankara Montpellier

Gabriel Biba-NKouka  06 85 10 25 60

Avec le soutien de la Ville de Montpellier, de la Maison des Tiers Monde et de la Solidarité Internationales, et des associations Survie LR, Maïa, Sara, Fasosavoirs.

Cultivons la paix en Palestine

Vendredi 19 décembre 2014 par Arnaud | 0 Commentaires

25ème Quinzaine des Tiers Mondes Montpellier 2014 : débat  à Montpellier le 28 novembre 2014 avec David Erhart (Artisans du Monde) et Michel Besson (coopérative SCOP Andines) sur l’agriculture et le commerce équitable contre l’occupation israélienne en Palestine, des outils de résistance pacifique. Film réalisé par Serge Tostain de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS 34). Décembre 2014

L’Accord de Partenariat Économique UE-Afrique de l’Ouest en passe d’être voté par le Conseil de l’Union européenne

Jeudi 18 décembre 2014 par MTMSI | 0 Commentaires

stop epasVendredi 12 décembre 2014, le Conseil des ministres des Affaires étrangères européens devra se prononcer sur la signature d’un accord de « partenariat économique » (APE) entre l’Union européenne (UE), les 15 États de la CEDEAO (Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest) et la Mauritanie.

Il s’agit en réalité d’un accord de « libre-échange » visant à supprimer 75% des droits de douane sur les importations venant de l’UE et à limiter la marge de manœuvre des États africains concernant leur politique commerciale.

Un désastre pour les populations d’Afrique de l’Ouest et d’Europe

Pour en savoir plus, allez sur le site de Survie.