Tous les articles par MTMSI

Migrant’screen, le festival Migrant’scène en ligne de La Cimade, ça continue jusqu’au 4 décembre ! 

Comme vous le savez, quand l’obligation de nous re-confiner a été annoncée, nous avons décidé de ne pas renoncer à tous les rendez-vous prévus pour le festival Migrant’scène de la Cimade et nous avons lancé « Migrant’screen », une programmation de projections-débats, 100% en ligne, accessibles directement depuis votre canapé.

Car en cette période, les espaces de rencontres créés par le festival Migrant’scène nous semblent plus que jamais nécessaires.

• Le mardi 1er décembre à 19h : projection-débat du documentaire « Demain est si loin » de Muriel Cravatte

A la frontière franco-italienne, les personnes exilées prennent de plus en plus de risques pour échapper aux traques policières. Demain est si loin nous emmène dans ces montagnes où des  Briançonnais∙e∙s tentent de les secourir, s’exposant ainsi aux poursuites judiciaires et aux Identitaires.

La projection sera suivie d’un débat avec la réalisatrice Muriel Cravatte et Agnès Lerolle, chargée de projet de la Coordination d’action aux frontières intérieures (CAFI), projet piloté par Amnesty International France, La Cimade, Médecins du monde, Médecins sans frontières et le Secours Catholique-Caritas France.

Je m’inscris pour cette projection

 Le vendredi 4 décembre à 19h30 : projection-débat du documentaire « D’après Arnal » de Christophe Vindis et Rubi Scrive-Loyer

Pif le chien reste dans la mémoire de beaucoup, mais qui était son dessinateur, José Cabrero Arnal ? Réponse dans ce documentaire de reconstitution ou l’acteur Denis Lavant incarne le caricaturiste, nous menant de la guerre d’Espagne à son exil en France puis à l’horreur concentrationnaire.

La projection sera suivie d’un débat avec le réalisateur Christophe Vindis et Geneviève Jacques, ex Présidente, ex Secrétaire Générale de La Cimade, bénévole accompagnement juridique.

Je m’inscris pour cette projection

Cours de français, le retour du GREF au CAES

Après plusieurs mois d’arrêt, en raison des conditions sanitaires, le GREF (Groupement des Éducateurs Sans Frontières) est de retour au CAES (Centre d’Accueil et d’Examen des Situations) du Millénaire. Depuis quatre ans, il met en place des cours de Français destinés aux migrants qui y sont hébergés et trouvent là un havre de paix où ils sont nourris, soignés et écoutés avec bienveillance, tout en préparant leur dossier de demande d’asile. Tous sont conscients que la maîtrise du français est un préalable indispensable à leur insertion, mais leurs origines, leurs trajectoires et leurs parcours sont très divers et proposer une formation adaptée à chacun n’est pas simple. Venus d’Afghanistan, d’Erythrée, de Gambie, de Palestine, de Côte d’Ivoire ou du Gabon, certains ont connu les bancs de l’école dans leur pays, d’autres pas, certains maîtrisent l’alphabet latin, d’autres pas, certains ont quelques rudiments de français, d’autres aucuns.

Nous avons donc commencé par un test de positionnement afin de constituer des groupes présentant une certaine homogénéité. Dans un premier temps, il s’agissait de repérer leur capacité à s’exprimer en français, la ou les langues parlées, leur temps de scolarisation dans le pays d’origine, leur connaissance de l’alphabet latin. Pour obéir aux normes d’occupation des salles dictées par les conditions sanitaires, ils ont été répartis en six groupes de 4 apprenants chacun, auprès desquels se relaient huit membres du GREF, du lundi au jeudi. Chaque apprenant peut ainsi profiter de trois heures de cours par semaine, réparties en deux fois. Les chaises et les tables sont désinfectées avant et après les cours, et le masque est bien sûr obligatoire.

L’essentiel de l’apprentissage s’appuie sur la langue orale, pour satisfaire les besoins les plus immédiats dans la vie courante. Cela n’empêche pas d’aborder ponctuellement l’écrit qui jouit auprès d’eux d’un grand prestige : deux groupes s’inscrivent ainsi dans une démarche d’alphabétisation.  En plus d’un lieu d’apprentissage, ces cours sont aussi une parenthèse de légèreté dans des parcours souvent douloureux. Ici on peut oublier un moment ses souffrances, rire en prononçant ces sons si étranges, s’amuser des efforts de l’enseignant qui s’évertue à prononcer un mot en dari ou en pachtou, reprendre un peu confiance en écrivant un mot que l’on vient d’apprendre et que l’on s’efforce de reproduire avec application sur son cahier. De nouveaux bénévoles se sont engagés, et l’équipe, heureuse de cette reprise, espère qu’un jour reviendront aussi les stages intensifs proposés aux migrants à la MTMSI…

Ciné-débat autour du film documentaire « Semer, Récolter, Résister »

Dans le cadre du Festival AlimenTerre, Le CCFD-Terre Solidaire vous invite à une soirée ciné-débat autour du film documentaire « Semer, Récolter, Résister », avec la participation de deux partenaires du CCFD-Terre Solidaire, en direct du Sénégal !

Quand ? Mercredi 25 novembre à 20h
« Semer, récolter, résister » montre un processus en marche de (re)conquête locale de la souveraineté alimentaire, à travers les programmes initiés par la FONGS-Action Paysanne, SOL, Alternatives Agroécologiques et Solidaires et leurs partenaires. Des témoignages qui retranscrivent une histoire du monde rural sénégalais, à travers le quotidien de producteurs, boulangers, femmes et représentants d’organisations sénégalaises engagés pour la valorisation des filières de céréales locales. Des artisans de cette reconquête qui œuvrent dans la lumière des champs de mil, de maïs et de sorgho, dans la chaleur des fours à pain, et sur les marchés où les femmes vendent des beignets fabriqués avec des céréales locales.

Si vous avez déjà vu le film et que vous souhaitez vous joindre à ces échanges, vous êtes bienvenu.e.s : rendez-vous à 20h50 dans la salle !

Evènement Facebook à partager : https://fb.me/e/11QgnNYku

« Le Tour du monde des solidarités », une conférence proposée par le CCFD-Terre Solidaire

Profitons de ce 2ème confinement pour – chaque lundi de novembre – retrouver une étape en webinaire du “Tour du Monde des solidarités”.

  • Lundi 09 novembre  – 16h-17h30 : Inde
  • Lundi 16 novembre – 16h-17h30: Méso-Amérique
  • Lundi 23 novembre – 16h-17h30: Syrie
  • Lundi 30 novembre – 16h-17h30: Migrations

Chaque lundi, rendez-vous dès 15h45 (pour un appareillage à 16h00) en vous connectant à https://zoom.us/j/92101055245#success

Le programme de chaque séance sera toujours le même :

  • Accueil et présentation de l’étape du jour (10 min)
  • Étape du Tour du Monde des solidarités. Pour chaque pays présentation du contexte, de la stratégie partenariale et des actions menées par nos partenaires (20 à 25 min)
  • Échanges autour de cette présentation (30 min)
  • Échanges autour des utilisations possibles de ces vidéos par les bénévoles du CCFD – Terre Solidaire (10 min)
  • Prochains rendez-vous et conclusion (5 min)

Tout le monde est invité ! Bénévoles du CCFD – Terre Solidaire ou non-bénévoles : vous pouvez faire suivre cette invitation et le lien pour se connecter au webinaire.

Le Festival des Solidarités nous propose des podcasts

À l’écoute des solidarités

Avec ce podcast, le Festival des Solidarités aborde les questions d’inégalités, de solidarités entre les luttes et de justice climatique. Il s’agit d’aller à la rencontre des militant·e·s pour rendre compte des parcours d’engagement liés aux questions de justice climatique et de montrer comment et pourquoi s’engagent celles et ceux qui œuvrent à transformer le monde. Quels sont leurs rêves ? Quelles alternatives se dessinent derrière le bruissement des solidarités ? 

 

Pour les prochains podcasts, suivez le lien : À l’écoute des solidarités !