Tous les articles par MTMSI

« La solidarité vient en mangeant » avec la Maison des Tiers Monde et le Programme alimentaire mondial

La Maison des Tiers Mondes et de la Solidarité Internationale (MTMSI) lance l’opération « La solidarité vient en mangeant » afin de récolter des dons au profit du Programme alimentaire mondial (PAM).

L’opération se déroulera du 14 octobre au 3 novembre 2017 à l’occasion de la 28ème Quinzaine des solidarités internationales. Elle associe des restaurateurs du grand Montpellier, des restaurants d’entreprises et de collectivités ainsi que des cafétérias universitaires.

Le concept ? « Chaque client est invité à faire un don lors de son repas. 2 euros permettent de nourrir un enfant pendant 5 jours ! »,
Les dons seront reversés au PAM qui distribue quotidiennement des repas dans les cantines scolaires en Afrique et notamment au Soudan, en Somalie et au Yémen qui font face à de sévères crises alimentaires.

« 66 millions d’enfants dans le monde partent à l’école le ventre vide. Participer à cette initiative c’est investir dans l’avenir de ces enfants », précise Geneviève Wills, Directrice du bureau du PAM pour la France et la Principauté de Monaco.

La somme des dons collectés sera officiellement remise le 21 novembre à Geneviève Wills, à l’issue d’une conférence-débat qui se déroulera à 18h30 à la salle Rabelais (Esplanade Charles de Gaulle) à Montpellier.

La MTMSI est un collectif d’une quarantaine d’associations de Montpellier et du département de l’Hérault toutes impliquées dans le domaine de la solidarité internationale. Elle un rôle important dans l’information et la sensibilisation du grand public aux crises et situations des pays du sud.

Le PAM est la plus grande agence humanitaire de lutte contre la faim dans le monde, fournissant une aide alimentaire en cas d’urgence et travaillant avec les collectivités pour améliorer la nutrition et renforcer la résilience. Chaque année, le PAM aide quelques 80 millions de personnes dans environ 80 pays.

La liste des restaurants partenaires de la région montpelliéraine est accessible ici.

Pour en savoir plus sur l’opération, contactez
NadineHuet-Hanouin presidence@mtmsi.fr
06 66 85 53 29

Deborah Nguyen & Jeanne de Crépy
PAM
Deborah.nguyen@wfp.org
Jeanne.decrepy@wfp.org
Tel. +33 1 45 68 49 20

6-9  août 2017, Hiroshima, Nagasaki : 72 ans

Le collectif « Stop Armes Nucléaires 34 » (Mouvement  pour une Alternative Non-violente (Man), Mouvement pour le Désarmement, la Paix, la Liberté (MDPL), Maison de la Paix-Amis de l’Arche, CANVA, Pax Christi, Arrêt du Nucléaire 34)) vous invite à participer à ce jeûne-action en assistant à la commémoration du 6 août et aux autres évènements, en rendant visite au stand, en participant au jeûne un, deux, trois ou quatre jours, en envoyant vos messages aux jeûneurs, en faisant connaître cette action autour de vous.

À Montpellier, comme à Paris et dans d’autres villes de France et à l’étranger :

4 jours de jeûne et d’action en hommage aux victimes de ces crimes atomiques et pour le désarmement nucléaire !

PROGRAMME DES 4 JOURS À MONTPELLIER

Stand d’information tous les jours de 11 h à 17 h sur l’Esplanade, près de l’Office du tourisme (sauf le 9 août : jusqu’à 14 h)

  • 6 août à 11 heures à l’Esplanade (près de l’Office du tourisme) : Cérémonie de commémoration en hommage aux victimes d’Hiroshima (bombardée le 6 août 1945 à 8h15 du matin) et Nagasaki (bombardée le 9 août 1945 à 11h02 du matin). Prise de parole, texte, lecture… Musique autour du percussionniste Jean-Pierre Jullian. Action prévue dans l’après-midi, retrouvez nous sur le stand à partir de 13 h.
  • 7 août : Action prévue dans la journée, retrouvez nous sur le stand à partir de 12 h.
    Soirée au cinéma Utopia à 20h. Film : Miracle Mile. Suivi d’un débat en présence du Général Francis Lenne (général à la retraite engagé pour un désarmement nucléaire mondial). Détail ci-dessous.
  • 8 août 18h30 : Esplanade devant l’Office du tourisme. Conférence du Général Francis Lenne autour du désarmement nucléaire suivi d’un débat avec le public. En cas de pluie, repli au Centre Lacordaire, 8 rue Fabre) Détail ci-dessous.
  • 9 août à 11h02 : Prise de parole à l’heure précise du bombardement de Nagasaki. Table d’info jusqu’à 14h. Bilan des 4 jours… Et Reprise de l’alimentation pour les jeûneurs.

— — — — — — —
Le 7 août à 20h > Soirée au cinéma Utopia
Film : Miracle Mile. Suivi d’un débat en présence du Général Francis Lenne (général à la retraite engagé pour un désarmement nucléaire mondial).

miracle mile

MIRACLE MILE
Un film américain de Steve de Jarnatt.
Sortie en 2003 et repris en version restaurée en juin 2017, ce film est une rareté sur les écrans français et malgré l’aspect dramatique du sujet traité, c’est un plaisir cinématographique par le suspens installé par le réalisateur et la qualité de jeu des acteurs. Le film commence comme une comédie romantique mais la tension va monter…
À noter : La musique de Tangerine Dream, groupe phare du rock électronique progressif. Un film à ne pas manquer !

Synopsis : Une nuit, après un rendez-vous raté avec la femme de sa vie, un homme reçoit dans une cabine téléphonique l’appel d’un militaire affolé qui lui apprend que des missiles nucléaires vont s’abattre sur Los Angeles dans 1 heure et 10 minutes.
Bande annonce

— — — — — — —
Le 8 août à 18h30 > Conférence  – Esplanade, devant l’Office du tourisme

Conférence du Général Francis Lenne autour du désarmement nucléaire suivi d’un débat avec le public.
Déroulé :
Les véritables racines de la dite « dissuasion nucléaire : une ère nouvelle qui s’ouvre sur l’ignorance et le refoulement ;
Les bombes atomiques, passage à l’acte d’une psychose : l’institutionnalisation irrationnelle d’une oppression collective ;
La sortie du mythe de la dissuasion nucléaire et de ses dénis : retour à la raison par la conduite d’un projet pour l’Humanité.

Ingénieur de formation, officier général de l’armée de l’air retraité, Francis Lenne a été directeur de l’enseignement à l’École de guerre. Il a également contribué au développement d’un programme de défense réalisé en collaboration avec les États-Unis, programme qui est resté pendant 15 ans un maillon de la chaîne de la dissuasion nucléaire française. Confronté aux réalités des relations internationales et des forces de dissuasion, il nous fait part des conclusions qu’il en a tiré et nous interroge sur les racines profondes de ce qui nous a conduit à inventer, puis à entretenir depuis trois générations, ce qui est appelé « la stratégie de dissuasion nucléaire » et son immense cortège de bombes atomiques. Il nous invite non seulement à partager ses déductions mais aussi à devenir les acteurs d’une transition vers une civilisation débarrassée de ces armes de destruction massive.

Il est l’auteur d’un livre disponible gratuitement en téléchargement et libre de droit : Le deuil d’Hiroshima
Cet ouvrage demande que le débat soit enfin ouvert sur cette question cruciale pour notre avenir, débat hors duquel toute réflexion politique concernant la sauvegarde de notre environnement, et par là même de notre civilisation, n’a définitivement aucun sens.

Compte-rendu du jeûne-action 2016 à Montpellier

Contact
Élisabeth 06 27 94 76 87
Didier 06 38 81 98 06

Sauvons les indiens Guarani Kaiowa du Brésil

petition-img-30435-fr

À l’attention : de tous les citoyens du monde

Pétition internationale

Sauvons les indiens Guarani Kaiowa du Brésil
Amis Brésiliens, votre convivial Carnaval est attristé. Nous aimons votre football, votre bossanova, vos danses et bien d’autres choses encore. Mais pas du tout les exactions et expropriations des terres que certaines sociétés d’industrie alimentaire ou d’agro carburants font injustement subir aux indiens Guarani Kaiowa du Mato Groso do sul.
Les méthodes d’expropriation sont inhumaines, les preuves accablantes, tel le témoignage de la militante Volderice VEYRON fait à Paris en 2015 : « …Ils étaient armés et nous ont encerclés, ont brulés nos maisons, violentés et violés femmes et enfants, attachés les mains des caciques, les ont battus, torturés, tués ; ils nous ont ensuite mis sur une benne à ordure et emmenés en bordures de routes, loin des terres, … ». On ne compte plus les meurtres impunis et les suicides dus à la désespérance et la marginalisation, notamment chez les adolescents (ONG Survival). Ces pratiques violent les droits élémentaires reconnus aux indiens par la Constitution brésilienne de 1988, et par la Convention Internationale signée par le Brésil et 195 pays sur les peuples autochtones. Amis Brésiliens, arrêtez l’ethnocide, restituez aux Indiens les terres ancestrales, respectez leur mode de vie autosuffisant qu’ils souhaitent conserver : « Nous, le peuple indigène, sommes comme les plantes. Comment pouvons-nous vivre sans notre terre ? » déclare la communauté Guarani Kaiowa.
Je compte sur votre appui, c’est essentiel pour sauver les indiens du Mato Grosso do sul et d’Amazonie en général. Signez cette pétition, faites là circuler auprès de vos amis. Elle sera ensuite remise aux membres du Congrès brésilien.

http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/sauvons-indiens-guarani-kaiowa-bresil/30435